Défi écolo : Vélo pendant 1 semaine

banniere velo

Un peu d'écologie ça ne fait pas de mal de temps en temps. smiley-smile

J'aime beaucoup le vélo. Du temps de mes études en DUT informatique à Dijon, j'ai fait les trajets pendant 2 ans tous les jours non-stop en vélo depuis mon studio jusqu'à la fac. Par beau temps, grosse chaleur, pluie, vent, neige, et même verglas. Même après avoir changé mon vélo, me l'être fait voler, m'en être racheté un, j'ai continué à me déplacer entièrement en vélo. J'allais faire mes courses avec, je me rendais en soirée avec. De jour comme de nuit, en ville malgré les nombreux automobilistes, cela ne m'a jamais dérangé.

J'ai aussi un vélo de route chez moi avec lequel je fais de temps en temps quelques sorties les week-ends.

Et puis j'ai eu ma 1ère voiture !! Et la voiture m'a rendu feignant...

  • "Oulah le ciel est quand même bien gris ce matin, je pense qu'il va pleuvoir, je vais y aller en voiture"
  • "Ah non ce matin il fait trop froid"
  • "oh non je n'ai pas regonflé les pneus"
  • "Trop fatigué"
  • ...

Bref je vous passe la liste des excuses plus ou moins bidons qu'on peut sortir pour exprimer notre feignantise.

Mais je continuais quand même de temps en temps à prendre le vélo (histoire de se décrasser un peu). Ayant obtenu un emploi en plein centre ville, j'ai même recommencé à faire les trajets beaucoup plus régulièrement en vélo. Il faut dire qu'on a le choix entre d'un côté 15mn de trajet minimum + éventuellement des bouchons + des feux + chercher une place de parking + de la marche jusqu'au travail avec en + des frais d'essence, et de l'autre 15mn de trajet quoiqu'il arrive et pouvoir se garer au pied du boulot. Le choix était vite fait.

Et puis je me suis acheté une nouvelle voiture. Et j'ai recommencé à être feignant.

feignant Homer

Certes j'ai aussi changé de travail. Ce n'est plus au centre ville (juste à l'extérieur de la ville) et j'ai un parking réservé, la tentation est grande !! De porte à porte en voiture cela fait un peu plus de 5km que je fais 4 fois dans la journée (je rentre manger chez moi le midi). En vélo seulement 4km et pourtant par exemple cet été je ne suis venu qu'une dizaine de fois en vélo...

J'ai donc décidé de me reprendre en main et je me lance par la même occasion un défi : toute une semaine en vélo, peu importe la météo, peu importe les conditions, l'objectif étant de ne pas céder à la facilité. C'est parti !

  • Jour 1
    • J'ai décidé aujourd'hui de commencer mon défi en testant un nouveau chemin pour me rendre de chez moi à mon travail. Je prends des grands axes mais à 8h15 c'est encore praticable et j'arrive sans encombre en 15mn. Malgré qu'on soit le 20 Octobre, le temps est encore assez doux avec un simple k-way coupe-vent et comme je ne me presse pas plus que cela, j'arrive frais et dispo (nettement plus en forme que lorsque je viens en voiture). La preuve est que je n'ai pas baillé une seule fois de la matinée. smiley-wink
    • 12h30 c'est l'heure de rentrer manger. L'estomac dans les talons, je mets moins de 15mn pour rentrer et on supporte bien moins le k-way quand il fait un peu plus chaud. Cette fois pour éviter les feux et les nombreux véhicules des grands axes, je passe par un autre chemin qui est aussi long que le premier mais passe par des petites rues.
    • 13h45 il faut déjà repartir, j'emprunte le même trajet que le matin mais cette fois il y a beaucoup plus de circulation. Arrivé à peu près à mi-chemin, je sens que ma roue arrière a un comportement bizarre et la trouve particulièrement dégonflée. Bizarre je l'ai pourtant regonflée ce matin. J'essaye tant bien que mal de continuer mais rien à faire, j'ai crevé, il me faut continuer à pieds. Mon boulot étant proche d'un magasin de sport, je passe acheter une chambre à air pour remplacer celle qui est défectueuse et dans l'après-midi, je la remplace avec l'aide d'un collègue et regonfle avec son mini-compresseur de voiture (cela me prend une dizaine de minutes).
    • 18h je rentre chez moi avec quelques gouttes de pluie mais rien de bien méchant. Bref une première journée chaotique mais on est motivé on continue !!

crevaison velo

  • Jour 2
    • Aujourd'hui, Météo France annonce de la pluie mais on s'en fiche, on prend quand même le vélo ! Arrivé sans problème au travail le matin, même par temps de brouillard.
    • Retour à 12h30 sans encombre mis à part un peu de vent qui casse les jambes.
    • 13h30, je décide de remettre un peu de graisse sur ma chaîne avant de repartir lorsque j'entends un "pschhhhhhhhh" sur ma roue arrière toute neuve. 2ème crevaison en à peine 24h, c'est la poisse ! Mais cela ne pouvait pas être une coïncidence, on ne crève quand même pas aussi souvent en vélo. En effet je constate des petites bulles d'air au niveau du pneu et réussit à en extirper un minuscule bout de verre planté dans un cran de mon pneu. C'est lui qui a du ruiner mon pneu hier et qui recommence aujourd'hui. Je suis à plat mais chez moi, tant pis ça sera voiture pour cet après midi.
  • Jour 3
    • Le pneu est réparé, une chambre à air toute neuve et bien gonflée, le défi de la semaine continue et je pars en vélo. Seulement on a perdu entre 5 et 10 degrés par rapport au début de la semaine ! Il fait entre 6 et 8° ce matin mais grand ciel bleu, je sors le pull et les gants et arrive sans problème au travail.
    • Retour le midi par un petit vent froid.
    • 14h retour au travail, sur le trajet j'ai même croisé un collègue en voiture arrêté à un feu et je suis finalement arrivé avant lui.
    • 17h30, de gros nuages noirs envahissent le ciel, je me dépêche de rentrer et arrive chez moi juste avant la pluie. Ouf !
  • Jour 4
    • Trajet toujours aussi frais le matin mais au moins on n'arrive pas tout transpirant et on est en forme !
    • Trajet de retour le midi sans encombre.
    • On repart avec un sac de courses en + du sac à dos. Ce soir c'est quelques courses avant de rentrer.
    • Quelques articles dans le sac à dos, d'autres dans un sac porté sur le guidon, cela ne pose aucun souci pour le retour. Bien sûr il vaut mieux éviter les packs de lait ou d'eau. smiley-wink
  • Jour 5
    • Dernier jour de mon défi, on n'abandonne pas malgré un froid de plus en plus mordant le matin. Trajet sans problème et en + il fait beau.
    • Un collègue ayant organisé un pot le midi, je ne rentre pas manger.
    • Retour le soir en moins de 15 minutes, c'est le week-end !!

DSC 0324

 

Résultat : une semaine bien mouvementée. Je n'ai pas fait exprès de choisir une telle semaine pour mon défi et si j'avais voulu le faire, je n'y serai pas arrivé. Beau temps, douceur, 2 crevaisons, pluie et enfin le froid et le vent, on peut dire que j'ai presque tout eu ! Et pourtant j'ai réussi mon défi (si on exclut le mardi après midi forcé en voiture). Comme quoi avec un peu de bonne volonté, on peut remiser sa voiture au garage et faire ses trajets domicile-travail en vélo. 

Et pour les derniers sceptiques, quelques données supplémentaires : 

 

Personnellement, je vais transformer mon défi en quotidien. Déjà cela me coûtera moins cher en essence et puis mon corps me remerciera peut-être ;).

Et vous ? Etes vous feignants comme moi pour aller travailler ? A quelle distance vous trouvez-vous de votre lieu de travail ?

 

 

Sources Photo : Bouge-ton-corps / lesmimienguyane

  • 1 super ARTICLE
    et le vélo en covoiturage ....!!!!!
    bouge ton corps......bouge ton vélo......
    1 article SUPER je confirme
    même retraité le vélo d' appartement fonctionne @ ++++

    0 J'aime

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0