La fin du ticket resto'

banniere tickets resto

C'est un des piliers des avantages en entreprise : le Ticket Restaurant ou encore Chèque Déjeuner. Tout le monde en a déjà entendu parler ou déjà payé son repas avec. L'idée est née en 1957 avec la création des bons-repas, le Chèque restaurant arrive en 1962, le Ticket Restaurant en 1963 et le Chèque Déjeuner en 1964. L'objectif étant de fournir aux employés les moyens de déjeuner dans des conditions satisfaisantes et ce, même en cas d'absence de réfectoire ou de cantine d'entreprise.

"Quels sont les avantages proposés par votre société ?"

"Nous avons une bonne mutuelle, et des tickets restaurant"

En effet c'est un bon avantage car l'employeur participe à hauteur de 50 ou 60% de la valeur du titre restaurant. Par exemple dans mon entreprise, la valeur du ticket est de 7,50€, ils me sont facturés 3€ et mon employeur paye les 4,50€ restants. Pour une moyenne de 20 tickets par mois, c'est donc 60€ que je paye et 90€ "offerts" par mon entreprise ce qui n'est pas négligeable.

Théoriquement, les Tickets Restaurant ne sont utilisables que dans le cadre du déjeuner pendant les horaires de travail. Cependant, nous pouvons aussi les utiliser pour régler les achats de courses alimentaires ou payer le restaurant le soir avec. Malgré la limite de 2 tickets maximum par achat, rare sont les commerçants qui refusent d'en prendre plus car tout le monde est gagnant.

Oui mais voilà, tout ceci est bientôt terminé avec l'arrivée de la Carte Ticket Restaurant...

carte-ticket-restaurant

Cela faisait un moment qu'on en entendait parler et c'est devenu une réalité. Le mois prochain, mon entreprise comme beaucoup d'autres adopteront la carte ticket restaurant. Annoncée comme plus pratique et plus sécurisée, que cache t-elle réellement ?

  • Une carte à puce nominative protégée par un code pin. Nous ne pourrons donc plus donner de tickets resto' à des amis, de la famille ou à des sans-abris.
  • Un plafond de 19€ par jour (montant de 2 tickets environ). Difficile dans ces conditions de faire ses courses alimentaires pour la semaine.
  • Carte impossible à utiliser les week-ends ou les jours de congés.
  • Cela reste encore à confirmer mais peut-être utilisable seulement le midi aussi.
  • Les commerçants devront s'équiper d'un terminal capable de lire ces cartes.

Bien sûr on peut ajouter à cette liste aussi le flicage permanent ! Votre entreprise (et la société qui fabrique la carte) saura donc où vous avez mangé et comment vous avez dépensé vos tickets restaurant (y aura t-il des sanctions si jamais vous ne l'utilisez pas dans le cadre prévu ?)

Je ne vois pas pourquoi ce serait le cas mais y aura t-il une date de péremption pour ces tickets dématérialisés comme c'est le cas actuellement ? Comment cela se passe si jamais l'employeur quitte la société ? La carte devient inutilisable et les tickets restants dessus sont perdus ?

Beaucoup de questions qui restent pour l'instant sans réponses mais qui annoncent pour moi la fin de cet avantage en nature. Je me suis renseigné auprès de ma DRH pour savoir s'il y avait moyen de renoncer définitivement à cet avantage (récupérer mes 60€ par mois quitte à perdre les 90€ de la part de mon employeur) et la réponse qui m'a été faite est la suivante : 

La réponse est « non », l’objet des TR est de pouvoir  se restaurer le midi si pas de cantine.

Part patronale uniquement si pas de cantine, pas de restaurant.

Pourtant c'est bizarre car voici ce qu'on peut lire dans la FAQ sur le site de ticket-restaurant : 

Un collaborateur peut-il refuser de bénéficier de cette formule ?

Un collaborateur peut refuser d'en bénéficier sans que cela ne remette en cause la mise en place du titre Ticket Restaurant® pour les autres. Dans ce cas, nous recommandons à l'employeur d'obtenir un courrier écrit de son salarié lui indiquant qu'il ne souhaite pas bénéficier du titre restaurant, ceci afin d'éviter tout différend au regard des pratiques discriminatoires.

Pour ma part, habitant à 10mn de mon lieu de travail, je rentre les midis chez moi ce qui me permet de manger plus sain et de faire des économies. Je n'ai pas envie d'être forcé à manger au restaurant pour utiliser ces tickets. Je vais donc tester cette carte pendant 1 ou 2 mois, voir ce qu'il est possible de faire avec et si jamais l'expérience n'est pas concluante, j'abandonnerai définitivement cet avantage...

Et vous que pensez-vous de ce changement ?

EDIT 14/05/2014 : J'ai créé un document Google permettant de faire un retour d'expérience de l'utilisation de cette carte. Pour l'instant, il ne concerne que des lieux dans Dijon ou aux alentours, mais n'hésitez pas à aller y faire un tour pour ajouter des lieux que vous avez testé.

 

Photo Credit : quoi.info
Sources : cntr.fr / wikipedia

Commentaires (3)

  • Ce sont certainement les abus qui ont amené cette carte Ticket Restaurant.

    0 J'aime
  • Fresh

    Je ne vois pas trop d'inconvénients à obtenir cette carte plutôt que des tickets.
    Il faut arrêter de toujours râler (je sais que c'est typiquement Français) quand on chamboule des habitudes.
    Par contre, je préfère avoir de l'argent plus que la carte, ça c'est vrai (mais c'était encore plus le cas quand je recevais des tickets).

    Une carte à puce nominative protégée par un code pin. Nous ne pourrons donc plus donner de tickets resto' à des amis, de la famille ou à des sans-abris.
    => il suffira de leur donner de l'argent directement (je suis même persuadé qu'ils seront encore plus ravis) ou de prêter la carte (et le code pin si la personne est de confiance).
    Un plafond de 19€ par jour (montant de 2 tickets environ). Difficile dans ces conditions de faire ses courses alimentaires pour la semaine.
    => les magasins refusent systématiquement de prendre plus de 2 tickets (ou alors je n'ai vraiment pas de chance). La majoraté sera même avantagée puisque rares sont ceux qui ont des tickets de 9,50 euros.

    Carte impossible à utiliser les week-ends ou les jours de congés.
    => faux pour le samedi et les jours de congés (comment le sauraient-ils ???!). Je suppose que vous vouliez dire jours fériés et dimanche. Là OK, je l'accorde.

    Cela reste encore à confirmer mais peut-être utilisable seulement le midi aussi.
    => faux aussi.

    Les commerçants devront s'équiper d'un terminal capable de lire ces cartes.
    => faux ou alors les commerçants qui n'ont pas de terminal CB classique puisque c'est le même

    Par contre :

    Plus besoin de faire la queue à la poste chaque début de mois pour récupérer le recommandé où se trouvaient mon carnet
    Plus besoin de se balader avec une quinzaine de tickets (soit pas loin de 150 euros) dans mes poches et tous les risques que ça comportent (vol, perte...)
    Possibilité de déclarer la perte de sa carte sans perdre tout son crédit
    Possibilité de reporter le montant des tickets non utilisés d'une année sur l'autre sans avoir à bouger le petit doigt
    Plus besoin d'avoir à compléter la somme avec des pièces pour payer mon repas qui dépasse quasi-sytématiquement la valeur d'un ticket
    Plus besoin de se trimbaler avec des avoirs de tous les restos qui ne rendent pas la monnaie sur les tickets (notamment quand je veux utiliser 2 tickets)
    Possibilité de payer un sandwich à 4 euros avec la carte
    Et surtout possibilité de charger une carte de cantine avec la carte TR alors qu'il était impossible de payer avec des tickets un restaurant d'entreprise de type SODEXO ou EUREST

    Le seul gros désavantage concerne les restos qui n'ont pas encore mis à jour leur terminal carte bleue pour accepter les cartes TR.

    0 J'aime
  • Salut Fresh et merci pour ce commentaire très construit et très constructif.

    Je ne cherche pas à me justifier mais il est vrai que j'ai rédigé cet article début Avril alors que je n'ai commencé à utiliser la carte ticket restaurant qu'à partir de début Mai. Alors oui, en bon français que je suis, j'ai tout de suite râlé comme nombreux de mes collègues, car nous n'avions regardé que les mauvais aspects de ce changement.

    Je compte très bientôt faire un article "retour d'expérience" sur l'utilisation de cette carte ticket restaurant après maintenant bientôt 3 mois de mise en service. Et oui mon jugement a changé par rapport à mon article initial. Tu l'as très bien indiqué dans ton commentaire, la plupart des désavantages avancés n'étaient que pure théorie et voici une petite liste des avantage qu'on en retire :

    • Effectivement plus besoin d'avoir plein de tickets sur soi[/*]
    • Possibilité de payer au centime près[/*]
    • Du moment que le magasin accepte les tickets restaurant, on peut acheter ce que l'on veut avec (en dessous du plafond de 19€ bien entendu)[/*]
    • Carte à puce sécurisée par un code[/*]
    • Application Android permettant de consulter quasi instantanément son solde disponible[/*]


    Alors oui cela oblige à faire quelques réadaptations, notamment faire ses courses alimentaires un peu plus régulièrement pour respecter le plafond de 19€ (Grand Frais oui acceptait plus de 2 tickets restaurants quand je payais avec) et réussir ainsi à dépenser tout son "capital".
    Mais après tout il ne faut pas oublier que c'est un bonus offert par l'entreprise et que certains n'y ont pas accès. Alors pourquoi se plaindre ?

    0 J'aime

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0